Le toucher thérapeutique

Chacun a un rapport différent au Toucher, selon son histoire personnelle, familiale, sa culture. Il est intéressant de comprendre ce que représente le Toucher pour soi…

Je partage un extrait du livre « Quand le corps parle. Pour une autre psychanalyse », de Gérard Guasch, p 115, que je trouve intéressant :

Le toucher thérapeutique est respectueux, discret, enveloppant. Il rassure, apaise, nourrit. Il ne se fait ni insinuant ni insistant. Le toucher thérapeutique complète, renforce, prolonge la parole. C’est un moyen de communication affective, un puissant moyen d’échange qui met en communication deux humanités. En permettant d’approcher l’autre « au plus près » sans tomber dans la fusion, il permet à l’archaïque de sortir de l’ombre bien plus vite que le seul discours. Chez certains sujets très carencés, qui ont un grand besoin d’éprouver ce qu’aurait pu leur donner « une tendre mère » (ou « un tendre père », car la tendresse n’est pas exclusivement féminine!), il joue un rôle de réparation affective ou ouvre la voie à celle-ci. Chez d’autres, il permet un repérage des limites corporelles et donc une différenciation. Il peut aussi aider à prendre conscience des frontières cutanées et rassurer en renforçant la sensation de « contenant ».

Et vous, quel est votre rapport au Toucher, au soins corporels?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close